Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Le SNASUB | 20 juin 2009

Rémunérations et carrières : ce que le SNASUB-FSU revendique

Pour le SNASUB-FSU, une rémunération décente doit permettre au salarié de pouvoir subvenir a ses besoins de base, et a ceux des personnes a sa charge : nourriture, logement, transport, mais aussi lui permettre un accès a la culture, aux loisirs, aux vacances.

La rémunération doit également tenir compte des missions exercées ainsi que des qualifications et savoirs-faire mises en oeuvre, en rapport évidemment avec le niveau de recrutement pertinent.

Aujourd’hui, la réalité des rémunérations pour bien des agents de la Fonction publique, a fortiori dans les métiers BIATOSS, ne répond ni aux besoins élémentaires des salaries ni a leur aspiration a voir leur rôle et missions reconnus.

Pour une augmentation générale des salaires par des mesures immédiates et une reconstruction globale de la grille des rémunérations

Le SNASUB-FSU revendique : • 300 euros nets d’augmentation, pour tous, calculés en points d’indice et 5% d’augmentation de la valeur du point comme mesures immédiates ; • un salaire minimum Fonction publique a 1.600 euros nets mensuels ; • la réindexation des salaires sur les prix ; • la reconstruction de la grille : elle doit permettre l’amélioration des débuts de carrière et l’accélération de leur déroulement. Compte tenu de la situation déplorable actuelle, cette reconstruction doit engager un mouvement d’ampleur de toutes les rémunérations vers le haut par un déblocage général des carrières, avec augmentation des indices terminaux de toutes les catégories.

Contre le salaire « au mérite » insidieusement introduit dans nos rémunérations par la modulation indemnitaire et la mise en place de la Prime de fonctions et de résultats

Le SNASUB-FSU revendique : • l’alignement des indemnités sur le taux le plus favorable parmi ceux pratiques ; • la transparence des modalités d’attribution ; • la revalorisation des primes et indemnités existantes pour atteindre la parité avec les autres ministères préalable a leur intégration dans le traitement indiciaire.

Pour la reconnaissance collective des qualifications et le droit à la carrière pour tous

Le management actuel prétend substituer les notions de ≪ performance individuelle ≫ a celle d’efficacité collective, et de ≪ compétence ≫ a celle de qualification.

Le SNASUB-FSU revendique : • des plans ambitieux de requalifications des emplois, dans chaque catégorie, de manière a ce que les emplois occupes correspondent aux missions exercées. Il faut en finir avec cette situation dans laquelle l’Etat-patron réalise de substantielles économies en rémunérant des personnels occupant des emplois de statuts inférieurs aux missions exercées. L’existence de plusieurs grades au sein d’un même corps constitue autant de barrières artificielles limitant la possibilité d’atteindre l’échelon le plus élevé.

Le SNASUB-FSU revendique : • Des corps a un seul grade pour des déroules de carrières sans entrave permettant à tous de parcourir l’échelle indiciaire.