Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Le SNASUB > Commissions paritaires et CT | 14 juillet 2009

CAPN des ADAENES DU 30 juin 2009 Déclaration du SNASUB-FSU

La CAPN de ce jour permet de dresser un bilan de l’année écoulée. Force est de constater que l’année a été difficile aussi bien à la Centrale que dans les services déconcentrés et les établissements. En CAPN, les débats sont feutrés, avec toute la courtoisie adéquate. Pourtant dans les académies, les collègues sont en colère, désespérés des mesures qui les frappent ou les menacent. C’est cette colère que nous souhaitons porter ici.

A la Centrale, le déménagement a été une opération compliquée qui a occasionné des difficultés de fonctionnement pour les services. Ainsi le bureau chargé des mutations a éprouvé des problèmes : retard dans la transmission des documents, difficultés pour joindre le service. Cette CAPN en est une nouvelle illustration : documents transmis 5 jours avant seulement, modifications dans les mutations présentées à la CAPN du 19 mars 2009 sans tenir compte des listes complémentaires… Au-delà des aléas de fonctionnement que nous comprenons et de notre volonté de ne pas incriminer nos collègues qui exercent dans ce service, il est important pour les représentants du personnel d’avoir des réponses aux questions que nous posons et une possibilité de pouvoir joindre le bureau de gestion. Cela est essentiel pour que chacun puisse jouer son rôle.

Dans les services déconcentrés, les collègues apprennent brutalement la fermeture de leur Inspection académique sans même-que les représentants du personnel aient été consultés ou informés. Même chose pour les CREPS dont 9 vont fermer prochainement. Les restructurations de service vont bon train avec des primes de départ, des indemnités de restructuration et autre cellule de reclassement. Le SNASUB rejette ces décisions et se tient aux côtés des personnels pour les aider et les défendre.

La « réforme » de la carte comptable va dans le même sens. Certains qualifient la circulaire de juin 2008 de « bon texte » ! Pour nous il s’agit d’un mauvais texte qui est une réponse maladroite et inopportune au très contestable rapport de la cour des comptes. D’ailleurs au séminaire national de l’AJI, un magistrat de cette instance ayant participé audit rapport a reconnu qu’entre 6 et 8% des agences comptables posent problème. Notre collègue prenant la parole a sa suite avait brillamment conclu « tout çà pour çà ?! ». En effet, tout est mis par terre. Souvent à la hussarde, sans tenir compte des situations personnelles des agents, les cartes comptables sont modifiées et charcutées. Dans les académies, le SNASUB parfois seul, parfois avec d’autres syndicats (comme à Rennes, Toulouse, en Corse) a pu imposer des règles favorables aux collègues comme le maintien du salaire sur 3 ans après la perte des agences comptables. Mais partout cette « réforme » s’avère être une catastrophe contre laquelle le SNASUB avec les collègues ne cessera de se battre.

Voilà, au terme de cette déclaration, nous espérons que les préoccupations des personnels, les inquiétudes et la colère des collègues auront été entendues.

Les Commissaires paritaires nationaux des Attachés et Attachés principaux Thomas VECCHIUTTI et Alma LOPES (SNASUB/FSU)