Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Prises de positions > Motions du BN et de la CAN du SNASUB | 27 mars 2009

Communiqué du Bureau national du SNASUB/FSU, 5 mars 2009

Dès le 5 mars, poursuivre et amplifier l’action

Le bureau national du SNASUB/FSU réuni ce jour se félicite des avancées produites par les mobilisations des salariés du privé comme du public aujourd’hui en cours. Dans les départements d’Outre-Mer, l’exemplaire action collective interprofessionnelle et unitaire semble aboutir à la satisfaction d’un grand nombre de revendications exprimées, notamment en matière de contrôle des prix et d’augmentation des salaires.

Dans l’enseignement supérieur et la recherche, la mobilisation des différentes catégories de personnels et des étudiants depuis plusieurs semaines a imposé à Valérie Pécresse et à François Fillon l’annonce de premiers reculs prometteurs : le gel des suppressions de postes pour les années 2010 et 2011, la réouverture des discussions sur la réforme du statut des enseignants chercheurs. Pour autant, l’action unitaire intercatégorielle doit se poursuivre et s’amplifier pour enfin obtenir :
- le retrait des projets en cours ;
- la restitution des 1.030 postes supprimés dans le budget 2009 ;
- la résorption de la précarité par la mise en place d’un plan pluriannuel de créations d’emplois statutaires ;
- l’abrogation de la loi LRU ;

Le BN du SNASUB/FSU appelle donc les personnels BIATOSS de l’enseignement et de la recherche à participer massivement aux mobilisations et manifestations du jeudi 5 mars, dans l’unité avec les personnels enseignants, les chercheurs et les étudiants. Par ailleurs, nous condamnons les propos inacceptables et méprisants tenus le 24 février dernier par la ministre par lesquels elle relativise l’importance des suppressions de postes par le fait que seuls des emplois de catégorie C seraient concernés. Cela montre son peu de considération pour les missions dévolues à ces personnels en particulier, à l’ensemble des BIATOSS en général. OUI, les BIATOSS sont indispensables à la mise en oeuvre des missions publiques d’enseignement et de recherche.

Dans l’ensemble de ses secteurs de responsabilité, le SNASUB/FSU appelle également les personnels BIATOSS, en convergence avec l’intersyndicale de l’enseignement supérieur et de la recherche, à se mobiliser pour imposer l’arrêt de la politique régressive du gouvernement et une autre politique éducative. De la maternelle à l’université, exigeons : l’arrêt des suppressions de postes et des créations à hauteur des besoins, l’augmentation générale des salaires et la revalorisation des carrières, la défense des statuts nationaux et du paritarisme dans le cadre de la fonction publique d’Etat.

Nous appelons donc les personnels, partout en France, à assurer le succès des initiatives du mercredi 11 mars. Au niveau interprofessionnel, la puissante mobilisation du 29 janvier dernier a contraint Nicolas Sarkozy à annoncer quelques mesures tentant d’atténuer les effets de la crise pour certaines catégories de salariés. Ces annonces ne constituent en rien une réponse satisfaisante aux revendications exprimées fortement par les travailleurs du privé et du public. C’est pourquoi, la mobilisation unitaire doit se poursuivre et s’amplifier, pour imposer enfin la satisfaction des légitimes revendications :

- défense de l’emploi public et privé, non aux suppressions de postes et aux licenciements ;

- augmentation générale des salaires ;

- défense des acquis sociaux, de la sécurité sociale et du système de retraite par répartition ;

Par la grève et les manifestations, nous devons nous mobiliser massivement le jeudi 19 mars prochain, pour faire reculer le gouvernement et imposer nos justes revendications.

Paris, le 3 mars 2009