Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Prises de positions > Communiqués du SNASUB | 1er février 2019

Les académies ne fusionneront pas : une première victoire !

Communiqué du SNASUB-FSU et communiqué de la FSU

Communiqué du SNASUB-FSU

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean Michel Blanquer, a annoncé devant la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale qu’il y aurait un maintien de tous les rectorats et de tous les recteurs.

Le SNASUB-FSU, opposé depuis 2015 à la perspective de fusions des académies, contestant un par un les arguments présentés à l’appui de ces projets, n’a pas ménagé ses efforts pour mobiliser les personnels sur ce sujet, défendre leurs métiers et leurs expertises professionnelles, la proximité et les bons niveaux d’organisation, de pilotage et de gestion du service public d’éducation.

Ce premier pas en arrière du ministre quant à l’orientation de fusions généralisées annoncée au mois de juillet 2018 est une première victoire pour les personnels et le service public d’éducation.

Toutefois, le SNASUB-FSU reste vigilant, notamment en ce qui concerne les académies de Caen et de Rouen, où nous demandons la nomination d’un recteur ou d’une rectrice pour chacune d’entre elle.

De même, dans le contexte de suppression d’emplois administratifs, le SNASUB-FSU refusera les réorganisations de services qui seront opérées sous la contrainte d’insuffisances de moyens et de dégradations des conditions de travail des personnels, et qui n’auraient alors aucune justification en terme de renforcement et d’amélioration du service public.

Malmenée depuis trop longtemps, l’administration des ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, aux niveaux central et déconcentré, exige d’être au contraire confortée.


Communiqué de presse FSU

Les Lilas le 4 février 2019

Les académies ne fusionneront pas : une première victoire !

Le ministre de l’Éducation nationale a annoncé devant la Commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale qu’il y aurait un maintien de tous les rectorats et de tous les recteurs.

La FSU, opposée depuis 2015 à la perspective de fusions des académies, contestant un par un les arguments présentés à l’appui de ces projets, n’a pas ménagé ses efforts pour mobiliser les personnels sur ce sujet, défendre leurs métiers et leurs expertises professionnelles, la proximité et les bons niveaux d’organisation, de pilotage et de gestion du service public d’éducation.

Ce premier pas en arrière du Ministre quant à l’orientation de fusions généralisées annoncée au mois de juillet 2018 est une première victoire pour les personnels et le service public d’Education.

La FSU reste vigilante, notamment en ce qui concerne les académies de Caen et de Rouen, où elle demande la nomination d’un recteur ou d’une rectrice pour chacune d’entre elles. Elle refusera les réorganisations de services qui seront opérées sous la contrainte d’insuffisances de moyens et de dégradations des conditions de travail des personnels, et qui n’auraient alors aucune justification en termes de renforcement et d’amélioration du service public.

Malmenée depuis trop longtemps, l’administration des ministères de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur, aux niveaux central et déconcentré, exige d’être au contraire confortée.