Fédération Syndicale Unitaire
Publicité

Syndicat National de l’Administration Scolaire Universitaire et des Bibliothèques - Fédération Syndicale Unitaire


Accueil du site > Le SNASUB | Bibliothèques | 1er septembre 2009

Se syndiquer pour agir et ne plus subir

A l’heure de la réduction générale des politiques publiques et de la crise économique, l’engagement syndical est plus que jamais d’actualité

Une adhésion à un syndicat comme le SNASUB nous permet bien sûr de connaître nos droits, de savoir ce qui se passe dans nos bibliothèques et dans leur environnement, de ne pas rester seuls face à notre hiérarchie et d’être défendus dans les commissions administratives paritaires (mutations, avancement, etc.) ou sur notre lieu de travail.

Une adhésion, c’est aussi une cotisation. Les cotisations sont nécessaires à un syndicat comme le nôtre. Chaque fois que le SNASUB intervient pour informer ou défendre quelqu’un, il le fait grâce aux cotisations de ses adhérents. Verser sa cotisation chaque année, c’est faire le premier geste en faveur de meilleures conditions de travail individuelles ou collectives.

Mais adhérer à un syndicat comme le SNASUB nous offre quelque chose de plus : l’opportunité d’agir et de ne plus subir. Cette opportunité, il ne tient qu’à nous de la saisir !

En adhérant au SNASUB, nous pouvons faire le choix de militer. Militer, c’est simplement agir vraiment. C’est lutter sans violence pour faire valoir nos revendications. C’est nous efforcer d’unir nos collègues autour de nos revendications collectives. En faisant ce choix de l’action, nous faisons le choix de l’espoir contre la résignation. Nous affirmons notre refus des politiques destructrices qu’on nous inflige et notre volonté de maintenir et de renforcer le service public des bibliothèques au bénéfice de tous.

Militer au SNASUB, c’est faire le choix de la solidarité contre l’individualisme et l’isolement. Ce choix, nous le faisons à un moment où tout nous pousse au chacun pour soi à travers l’individualisation de la gestion des ressources humaines que nous sommes devenus aux yeux des managers des bibliothèques. Ce choix de la solidarité, c’est un acte de résistance.

Militer au SNASUB, c’est faire le choix d’agir dans l’unité avec nos collègues administratifs, ingénieurs et techniciens. Dans l’enseignement supérieur le cadre malsain de la loi LRU rend nécessaire pour les personnels de bibliothèques de se syndiquer et de se regrouper en section locale avec les autres personnels de leur établissement afin de ne pas être isolés. Au sein de notre fédération, la FSU, nous sommes amenés à militer avec les personnels de la Culture, de la fonction publique territoriale et bien entendu les personnels enseignants et chercheurs que nous côtoyons dans nos établissements.

Militer au SNASUB, c’est faire le choix de l’esprit critique contre les fausses évidences qu’on veut nous faire gober. C’est faire le choix de comprendre vraiment ce qui se passe autour de nous et de refuser par exemple la détérioration de nos conditions de vie au travail ou la réduction des missions de service public de nos bibliothèques.

Alors ne restez pas seuls ! Rejoignez la section du SNASUB la plus proche. Créez votre section syndicale locale si elle n’existe pas dans votre établissement. Contactez la section académique du SNASUB, elle sera à vos côtés pour vous soutenir dans cette démarche, vous conseiller, et vous aider à développer votre activité syndicale

On se heurte parfois au refus de certains collègues d’adhérer ou de militer au SNASUB au prétexte qu’ils ou elles ne sont pas d’accord avec toutes les positions de notre syndicat. Et alors ? Un syndicat comme le SNASUB est une organisation reposant sur un fonctionnement démocratique. Il ne s’agit pas d’une secte propageant une pensée unique. Au SNASUB, les adhérents élisent leurs représentants aux instances délibératives et exécutives. Les positions sont déterminées après débats au sein de ces instances. Parfois il y a consensus, parfois pas. C’est le jeu démocratique, la règle simple du vivre ensemble. A chacun d’y participer au mieux de ses possibilités pour exposer son point de vue et convaincre. En militant au SNASUB, nous devenons des « camarades ». Ce mot signifie simplement que nous partageons quelque chose : l’action, la solidarité, l’espoir.

NOUS AVONS RAISON DE NOUS SYNDIQUER POUR AGIR ET NE PLUS SUBIR !